Prévention tertiaire

Mettre en œuvre des plans d’action de prévention tertiaire

Les organisations se doivent de prévoir des programmes de retour au travail de salariés qui auraient subi des troubles directement liés à leur travail : mal-être, perte de sens, harcèlement, violences verbales ou physiques, discrimination, sexisme, burn-out, éco-anxiété…

mars-lab accompagne les salariés et les organisations en amont comme en aval.

En amont : mars-lab aide les organisations à respecter leur obligation de sureté et la conformité avec la réglementation (article L4121 du Code du travail) et à formaliser des programmes ou des processus ad hoc (aide à la formalisation d’une politique de prévention tertiaire, cellules d’évaluation des risques psychosociaux individuels, mise en oeuvre d’un numéro vert d’assistance psychologique…).

En aval : mars-lab propose d’accompagner :

  • les organisations. Du fait que mars-lab est accrédité IPRP (intervenant en prévention des risques professionnels comme régi par l’article L4644 du Code du travail), nos consultants peuvent appuyer les employeurs, de concert avec les partenaires sociaux, et prendre en charge des enquêtes contradictoires susceptibles d’engager la responsabilité pénale du dirigeant, du management, voire celle de ses salariés (harcèlement moral ou sexuel, violences au travail, sexisme ou discrimination…). Pour ces interventions sensibles, nous contacter, en toute confidentialité.
  • les salariés qui le nécessitent, sur des problématiques professionnelles qui leur sont propres et qui concernent leur relation au travail. mars-lab a mis au point trois programmes d’accompagnement individuel ad hoc :
    1. Programme « Soigner son burn out ». Ce programme, réparti en un premier diagnostic individualisé puis en un cycle de une ou plusieurs sessions de 5 séances d’une heure, permet de prendre en charge et de traiter les conséquences du syndrome d’épuisement professionnel (ou burn out).
    2. Programme « Sens du travail, travail sur sens »: Ce programme, réparti en 5 séances d’une heure, permet à chaque salarié de trouver par lui-même le sens de son travail, de repositionner le poids de sa sphère professionnelle au regard des sphères extraprofessionnelles et d’accroître son bien-être.
    3. Programme « Bien dans sa peau, bien dans son poste » : Ce programme, réparti en 7 séances de 10 heures, permet à chaque salarié d’être acteur de son développement professionnel, de sa qualité de vie au travail et de sa santé mentale.

Animés par des psychologues (clinicien et/ou du travail), ces programmes peuvent figurer dans les actions de prévention tertiaire du Document Unique. Ceci offre aux employeurs d’exercer leurs responsabilités concernant leur obligations de moyens et de résultats en matière de prévention de la santé mentale au travail, dans le strict respect de la déontologie des psychologues.

Last but not least : face à l’émergence grandissante de l’éco-anxiété, de la solalstalgie ou de la crainte du collapse (effondrement du monde), certains employeurs sont démunis pour redonner du sens à leurs collaborateurs perturbés par les externalités négatives de leur organisation. mars-lab propose une prise en charge psychothérapeutique individualisée ad hoc. Pour en en savoir plus, cliquer ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez nos informations en direct, nouvel article, synthèse et rapport d'étude.

Vous êtes bien inscrit, merci !

Share This